Préparation aux études de cas: comment bien comprendre les attentes spécifiques de vos examinateurs lors des entretiens et études de cas des cabinets de conseil?

Une étape critique de la préparation aux études de cas des entretiens de consulting est de comprendre les attentes de votre examinateur.Beaucoup de candidat, pour ne pas dire une grande majorité d’entre eux, ne savent pas ce que leurs futurs examinateurs attendent précisément d’eux lors des entretiens et des études de cas des cabinets de conseil, en particulier de conseil en stratégie. Or bien comprendre ces attentes est une condition nécessaire a la réussite de ces entretiens pour in fine décrocher son poste dans les cabinets de conseil.

Au fait, quel est votre objectif lors de ces entretiens dans les cabinets de conseil ?

 

In fine, votre objectif est de travailler avec votre examinateur ou/et avec ses collègues, tout simplement parce que dans les cabinets de conseil, le recrutement est assuré par des consultants en poste et non par les ressources humaines

Or les consultants sont une « espèce à part » dans la faune professionnelle

  • Ils ont des attentes bien spécifiques: les connaissez-vous? Avez-vous une idée claire des objectifs de votre entretien de leur point de vue?
  • Ils ont des réflexes professionnels dû à leur formation voire parfois formatage: connaissez vous les fondamentaux de votre futur métier? savez-vous ce que vit au quotidien un consultant type? saurez-vous envoyer à vos interlocuteurs les signaux forts mais aussi faibles qui leur assureront que vous êtes un candidat solide?

Notez que ces « signaux » couvrent à la fois le fond de votre prestation, le « ce que je dis » et la forme, le « comment je le dis et comment je réagis »

  • Voici deux illustrations concrètes du savoir être nécessaire à un consultant:

–       dans ce type de métier soumis à un fort stress, le consultant doit avoir une capacité à encaisser  – disons un peu plus que la moyenne – les difficultés rencontrées et à passer à autre chose avec aisance: nous verrons comment garder son calme et mitiger sa panique pour marquer des points même dans les situations difficiles

–       la prise d’initiative est extrêmement valorisée: je vous donnerai quelques astuces très utiles pour faire ressortir cette force pendant l’entretien

 

Les 12 attentes clés de vos examinateurs lors des entretiens dans les cabinets de conseil

 

Tout d’abord comprenez bien que ne pas vous imprégner des éléments qui vont suivre tout au long de votre préparation serait une catastrophe en termes de temps perdu à vous préparer. Vous prendriez le risque classique de ne jamais être sur la même longueur d’onde que vos interlocuteurs lors de ces entretiens et de passer à côté de leurs attentes.

  1. Que vous dégagiez de la confiance en vous et une certaine maturité
  2. Que vous soyez structuré et méthodique
  3. Que vous sachiez écouter
  4. Que vous soyez entreprenant et enthousiaste
  5. Que vous sachiez communiquez vos idées, analyses et recommandations
  6. Que vous posiez des questions qui tapent dans le mille
  7. Que vous sachiez distinguer les informations qui ont de la valeur
  8. Que vous sachiez clairement poser vos hypothèses de travail
  9. Que vous soyez factuels et quantitatifs
  10. Que vous ayez du bon sens et du business sens
  11. Que vous soyez à l’aise pour passer d’une thématique à l’autre
  12. Que vous ayez un zeste de créativité

Vous constatez que sur ces 12 attentes, 4 au moins en italique dans la liste ci-dessus sont du registre de la façon d’être et de présenter les choses et non sur le fonds de votre raisonnement. De plus, ces « soft skills » comptent plus que les autres car par la structure de l’entretien, ce sont ces attentes de forme qui seront testées en premier et qui donneront donc la dynamique de l’entretien. C’est pour cela que je propose de partager sur ce blog une approche globale qui permet de sécuriser chacune de ces attentes des la première minute de l’entretien. Ceci est une des raisons qui explique pourquoi une approche qui ne focaliserait que sur l’étude de cas n’est pas du tout adaptée à une préparation efficace à un entretien dans un cabinet de conseil.

 

Les attentes des examinateurs sont différentes selon les tours d’entretien

 

Ceci est principalement du au fait que les examinateurs deviennent de plus en plus seniors lors des entretiens. Ainsi vous aurez une forte probabilité de vous retrouver face a un chef de projet voir un consultant lors de votre premier entretien, mais le dernier se fera à coup sur avec un partner voire un senior partner. Dans tous les cas vous aurez la même structure d’entretien mais les attentes ne seront pas les mêmes.

 

Alors que les chefs de projet sont des opérationnels, ayant le souci du détail car c’est sur cela qu’ils sont évalués, les partners vont jauger votre approche « high level » et s’imaginer déjà si vous auriez une valeur ajoutée avec leurs clients. Je reviendrais plus en détail sur la stratégie à mettre en place tour après tour. Pour le moment il faut retenir que l’énoncé du poste de votre examinateur vous donne des informations importantes sur la nature de ses attentes spécifiques. Attendez-vous donc à quelqu’un qui aura le nez dans le guidon beaucoup plus au premier tour qu’au troisième, et qui sera particulièrement attentif aux détails de votre approche et à son articulation.

 

Vous avez apprécié cet article?
"Recevez une étude de cas intégralement corrigée"
Renseignez votre email pour que je puisse vous envoyer gratuitement ce document inédit! Comme vous je déteste les SPAMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Subscribe without commenting