Faut-il faire un stage dans le conseil en stratégie?

Stagiaire conseil en strategie

Dans l’optique faire bénéficier les lecteurs de ce blog du retour d’expérience de centaines de candidats que je forme aux entretiens dans les cabinets de conseil en stratégie, je vais m’atteler à rédiger de courts articles ciblant une différentiation sur un maximum de sujets clés lors de ces entretiens et du processus de recrutement.

De nombreux candidats souhaitent augmenter leurs chances en ciblant les stages dans les cabinets de conseil en stratégie. Ils se disent que de ce fait ils pourront plus facilement décrocher une offre d’embauche.

Faire un stage dans le conseil en strategie: les avantages

Faire un stage dans un cabinet de conseil est en soi un projet qui se défend et qui est parfaitement légitime si votre profil correspond à celui des stagiaires consultants. Un stage dans un cabinet de conseil en stratégie est en effet bien loin des stages photocopieuses et machines à café. D’entrée, le stagiaire est mis en situation au sein d’un véritable projet, avec des responsabilités sur un périmètre certes plus restreint que les consultants mais un niveau d’attente et d’exigence alignées sur les standards du conseil en stratégie. Aucune chance donc de se retrouver à perdre du temps dans la seule finalité d’ajouter une ligne à son cv. Ceci est une excellente nouvelle. De plus, les conditions financières associées à un stage dans le conseil sont généralement attractives, juste en deçà des postes d’entrée dans les entreprises industrielles et de services.

Ceci étant dit, il faut bien comprendre que le processus de sélection des stagiaires est parfois tout aussi sélectif que celui des consultants. D’une part, a minima en France, le nombre de postes disponibles pour les stagiaires est bien moins important que celui dédié aux consultants. D’autre part, la structure des entretiens reste la même : partie fit, études de cas et questions finales. Alors j’ai souvent envie de dire – et je le dis aux candidats – quitte à être bien préparés aux entretiens, pourquoi ne pas tenter directement le véritable poste de consultant ?

Avec la crise, des profils pouvant prétendre à un poste de consultant s’orientent ainsi vers des postes de stagiaires, afin de sécuriser leur processus. Je déconseille fortement cette stratégie. Le monde du conseil est un environnement jeune, dans lequel des profils expérimentés ne rentreront pas forcement dans les cases attendues par les cabinets de conseil en stratégie. Enfin, vu le niveau d’investissement requis pour être compétitif, autant viser une situation professionnelle donnant lieu à un CDI, garantissant un retour sur investissement de vos efforts solide et durable.

Vous avez apprécié cet article?
"Recevez une étude de cas intégralement corrigée"
Renseignez votre email pour que je puisse vous envoyer gratuitement ce document inédit! Comme vous je déteste les SPAMS

Comments are closed.