La relation au temps des consultants est à bien intégrer lors de vos entretiens de consulting

L’un des principaux challenges du métier de consultant est de savoir s’adapter à de multiples demandes, contraintes et obligations, souvent contradictoires. D’abord le consultant doit savoir s’adapter aux parties prenantes qu’il côtoie au quotidien comme son chef de projet et son équivalent côté client. S’adapter aussi aux relations plus lointaines avec les partners et la direction de projet côté client.

 

Une journée de consulting...Jack Bauer au BCG

Une journée de consulting

Ces relations constituent les interfaces professionnelles classiques des projets. S’y ajoutent les interactions avec les équipes administratives pour régler les questions de timesheet, de comptabilité, de vacances, de staffing, d’IT. Et bien sûr les relations entre consultants. Il est essentiel de savoir faire la part des choses dans ces relations et en particulier du temps à y consacrer. J’y reviendrai dans de prochains articles sur comment gérer son temps en tant que consultant.

 

La relation au temps dans le consulting est radicalement différente des autres secteurs professionnels

 

Un article de l’ancien Directeur de HEC qui avait passé une année chez McKinsey illustre bien ce delta d’appréciation du temps. Que ce monsieur ait été Directeur de la plus grande école de commerce française, déjà bien connectée au monde des affaires n’y change pas grand chose tant cette relation au temps est spécifique au conseil.

Dans le consulting, 1 heure de travail est une heure au cours de laquelle le consultant doit être en mesure de delivrer qui une analyse, qui un livrable, qui une presentation, qui une pré-étude etc. Vous connaissez la série 24 heures? He bien, un consultant en stratégie vit exactement ce type de relation au temps, ou il devra rendre des comptes sur chaque durée de travail, même très réduite, même si dans un autre secteur il est inenvisageable d’ébaucher une analyse et d’en tirer les premières conclusions avec un livrable présentable à un client en quelques heures. Dans le conseil si. Une minorité non négligeable de consultants ne saisit pas cette relation si particulière au temps. Dans le regard d’un chef de projet, cette minorité a vite fait d’être identifiée comme non productive, « il ne performe pas » dirait l’autre.

 

Et dans un entretien d’embauche de consulting?

 

Dans un entretien d’embauche de consulting, le candidat va vivre cette relation au temps l’espace d’une étude de cas. Les délais de l’étude de cas sont structurellement trop courts pour mener une analyse conventionnelle. Beaucoup de candidats sont déstabilisés par cette évolution hors de leur zone de confort. Combien se sont retrouvés, agacés, à expliquer à leur examinateur que le temps manque pour faire une analyse approfondie, que les informations sont trop incomplètes pour se déterminer.

Ce n’est pas seulement une question d’hypothèses à formuler proprement, c’est une approche à intégrer dès à présent dans la préparation de vos entretiens

 

  • Vous n’aurez pas assez de temps
  • Vous manquez de nombreuses informations
  • Vous n’êtes pas spécialistes du sujet

So what? Eh bien, so vous devez malgré tout être en mesure de produire un raisonnement et une argumentation en profitant de chaque instant de réflexion que vous laisse l’entretien. A ce sujet, vous constaterez comme les 2 minutes de réflexion préliminaires paraissent une éternité au début de l’étude de cas, dans la phase d’helicopter view. Ce sera votre première confrontation avec la réalité de la gestion du temps dans les cabinets de conseil. Préparez-la bien!

 

Vous avez apprécié cet article?
"Recevez une étude de cas intégralement corrigée"
Renseignez votre email pour que je puisse vous envoyer gratuitement ce document inédit! Comme vous je déteste les SPAMS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Subscribe without commenting